Les vélos électriques, est ce vraiment écolo ?

Vélo électrique - image Véhicule électrique

Les vélos électriques, est ce vraiment écolo ?

Le vélo mécanique, est un bon moyen de déplacement. Il n’émet aucun gaz à effet de serre, mais qu’en est-il du vélo électrique ? De plus en plus utilisé et apprécié par les cyclistes, ce moyen de transport est un bon compromis entre la voiture : très polluante et souvent agaçante avec les embouteillages, et le vélo traditionnel : sympa, mais fatiguant à la longue. De plus en plus populaire, est-ce que ce moyen de déplacement est écologique ? Est-ce qu’il répond aux normes environnementales ?

C’est ce que nous allons confirmer dans cet article.

Vélo électrique : en plus d’être un moyen de transport efficace, il est également écologique

Ce qu’on apprécie en premier dans l’utilisation d’un vélo électrique : c’est bien le fait qu’il va vite, qu’on fournit beaucoup moins d’efforts dans sa conduite, et que les montées que tous les cyclistes redoutent le plus, ne représentent plus un problème. Mais il y a un autre aspect que ses utilisateurs applaudissent : c’est le fait qu’il ne représente aucun risque pour l’écologie.

En effet, grâce à une batterie Lithium-ION, le vélo électrique n’émet absolument aucun gaz à effet de serre. Il contribue à l’amélioration du niveau de vie, que cela soit pour notre propre personne, dans notre quotidien, ou pour notre planète.

Ce véhicule est donc le plus écologique de tous les véhicules que nous utilisons tous. N’est-ce pas un bon prétexte pour se mettre ou de se remettre en selle ? Pour ceux qui ont abandonné ce moyen de transport depuis longtemps, c’est peut-être le moment d’y réfléchir.

Quelques chiffres pour appuyer nos dires

Des études ont été réalisées pour savoir quel est le bilan carbone du vélo électrique en le comparant aux autres bilans carbone des moyens de transport suivants : vélo mécanique, voiture et bus :

  • Le vélo mécanique : son bilan carbone est équivaut à 21 g CO2e/km, pour une durée de vie de 8 ans pour le vélo et d’une distance parcourue de 2400 km/an en moyenne.
  • Le vélo électrique : son bilan est équivaut à 22 g CO2e/km, toujours en tenant compte d’une durée de vie de 8 ans et d’une distance moyenne de 2400 km/ans.
  • Le bus : son bilan carbone atteint 101 d CO2e/passager/km, ce qui est vraiment énorme et qui pollue énormément.
  • La voiture : ce mode de transport est le plus polluant avec un bilan carbone qui monte jusqu’à 271 g CO2e/passager/km.

Ces chiffres nous aident un peu à évaluer ce que nous faisons subir à l’atmosphère. Le vélo électrique, au même titre que le vélo mécanique, sont les moins polluants avec, respectivement, 22 g CO2e/km et 21 CO2e/km, en tenant compte de l’émission du véhicule en lui-même et de l’énergie consommée par le cycliste quant aux calories qu’il dépense.

Le vélo mécanique, étant assez fatiguant et contraignant à long terme, l’électrique est donc le meilleur moyen d’arriver à votre destination sans faire d’efforts ni polluer notre environnement. Ce site https://www.velo-electrique.biz/ vous aidera à choisir votre vélo électrique en fonction de vos besoins.